Lecture Piano : découvrez l’interview de Sandrine Monnier-Murariu, auteure de cette nouveauté !

Actualités
Photo de Sandrine Monnier-Murariu
Paru au mois d'avril 2017, le manuel Lecture Piano CP permet aux élèves d’entrer pas à pas dans la lecture. Son concept original est particulièrement adapté à l’enseignement auprès d’enfants à besoins particuliers. Sandrine Monnier-Murariu a répondu à nos questions pour vous le faire découvrir en avant-première ! Lire l'interview

Comment est né le projet de la méthode Lecture Piano CP ?

Ce projet est né lorsque j’ai obtenu la direction de mon école en décharge totale.
J’ai pu alors me consacrer à la mise en place quotidienne de petits groupes d’aide à la lecture pour les enfants les plus en difficulté.
Je prenais des élèves de cycle 2 essentiellement mais aussi des élèves allophones de tous niveaux.  

Ce sont les enfants qui m’ont amenée à créer le piano qui a inspiré ma méthode.
Ils n’arrivaient pas à comprendre le sens de la lecture.
En jouant, ils ont réussi à lire des syllabes simplement en tapant sur mes bouts de papier.
Peu à peu j’ai accolé différentes lettres et j’ai fabriqué un piano en carton.
Le piano a vite évolué avec des couleurs, des phrases mnémotechniques et des dessins.
L’objectif était de permettre une mémorisation par tous les canaux possibles : mémoire visuelle, tactile et auditive et surtout de prendre du plaisir et d’avoir envie de lire.   

Ensuite j’ai cherché des mots simples et faciles à taper et à chanter sur le piano, sans lettres muettes, sans sons complexes, et j’ai donc mis en place une progression avec un capital mots permettant de faire de petites phrases.
Le passage à l’écrit - qui va de pair avec la lecture - a été lui aussi facilité par le piano.
C’est ainsi qu’au fil du temps j’ai élaboré ma méthode.

Avant d’enseigner, vous avez été psychomotricienne. Comment cela a-t-il influencé votre enseignement et la conception du manuel Lecture Piano CP ?

J’ai exercé mon métier de psychomotricienne essentiellement dans l’aide humanitaire en Roumanie où je suis partie avec Handicap International pendant deux ans et demi.
La  rééducation auprès des enfants m’a amenée, entre autres projets, et après de longs mois d’un travail de mise en confiance, à tenter pour certains, une scolarisation hors des murs de l’orphelinat.
Rien n’est plus gratifiant que de voir le regard d’un enfant heureux d’aller à l’école pour apprendre. C’est sans doute pour ça que je suis devenue à mon retour en France professeur des écoles.

Mon objectif a toujours été de faire réussir et d’aider tous les enfants…
En tant que psychomotricienne je travaillais sur les troubles du comportement, de l’attention, sur le bégaiement, sur l’équilibre psychocorporel, sur l’autonomie, sur  l’estime de soi, je prenais en compte l’enfant dans sa globalité, ce qui est devenu pour moi une priorité en tant qu’enseignante. 

La psychomotricité m’a apporté un autre regard sur l’enfant, sur son développement psychomoteur et psychoaffectif.
Je pense que ma méthode tient compte de tous ces paramètres.
Elle permet à l’enfant de se situer grâce à une approche différenciée, l’élève est fortement valorisé par ses réussites ; plus il réussit, plus il a envie de progresser, plus l’estime de soi est restaurée et la confiance en soi s’installe.

Ma méthode offre différentes approches au niveau de la mémorisation (visuelle, auditive, kinesthésique), elle facilite l’autonomie et je crois qu’elle plait aux enfants parce qu’ils apprennent vite à déchiffrer, à leur rythme et avec un réel plaisir. 

Quelles sont les spécificités du manuel Lecture Piano CP ? 

Le manuel et son fichier avancent « pas à pas » car il ne faut pas que la tâche demandée aux élèves leur paraisse insurmontable.
Les mots n’arrivent que lorsque le son a été étudié. Les petits textes à lire sont décodables à 90%.
L’enfant n’a rien à supposer, il est très vite autonome pour le déchiffrage. Il lit et il chante ce qu’il apprend, ce qu’il voit, puis il écrit ce qu’il lit toujours en utilisant son piano. En fait c’est très simple !
Le piano est un outil qui fait chanter notre langue comme nous parlons (dans un registre de mots simples et syllabiques).
Les enfants jouent, inventent des mots…apprennent et se font plaisir dans la découverte de la lecture, l’apprentissage du code est moins rébarbatif.
Le piano les rassure et devient un référent pour eux, ils l’ont sur leur table et s’en servent quand ils en ont besoin en toute autonomie. Ils apprennent en s’amusant… et osent se lancer. 

La méthode prend en compte aussi leur rythme et leurs capacités ; elle permet un apprentissage différencié, avec trois niveaux en lecture, en écriture ainsi qu’en compréhension.
C’est l’élève qui choisit ce qui lui convient : il lit et écrit ce qui lui semble possible, il comprend ce qui est à sa portée, bref, il prend part à sa progression.
Les enfants sont capables de savoir où ils en sont, ils sont même étonnants et surprenants quand ils se sentent en confiance !

Bien qu’expérimentée en premier lieu avec des petits groupes, cette méthode peut aussi être utilisée en classe entière.
Elle permet de constituer facilement des groupes de besoin, de créer du tutorat, tout en offrant la possibilité de retravailler sur le piano avec les élèves en APC.
Elle s’adapte à tous les enfants.
C’est une méthode à laquelle je crois, c’est évident, mais c’est parce qu’elle vient des enfants !
Mais bien sûr, elle ne se suffit pas à elle-même : il faut travailler aussi les fonctions de l’écrit et la compréhension avec d’autres types de supports.

---------------------------------------------------------------------

► Interview vidéo de Sandrine Monnier-Murariu sur Lecture Piano CP

  

 

 

 

 

 

 

► Voir la fiche produit du manuel de la méthode Lecture Piano CP.

------------------------------------------------------------------

► Interview vidéo de Sandrine Monnier-Murariu et Géraldine Mat sur Lecture Piano CE1

 

 

 

 

 

 

 

► Voir la fiche produit du manuel de la méthode lecture Piano CE1.