L’EPS à l’heure de la distanciation physique